Antescofo Composer mini-Symposium 2015

Antescofo logo1

The number of digital art pieces composed with and for Antescofo has gone way beyond our expectation in the past year with world premiers every month world-wide. This is in great parts due to the strength of Antescofo user community, being honored in this mini-symposium.

During the Parisian Ircam Forum Workshops from November 24th to 26th, we are planning to organize the first Antescofo Composer Mini-Symposium featuring presentations of works by the Antescofo User Community. The goal of this mini-symposium is to give tribunes to the community of artists, share practices and create an exchange platform between users and the development communities around Antescofo.

The mini-symposium will be held on November 25th at IRCAM in Paris, and during Ircam Forum Workshops.

We ask presentations to be limited to 20 minutes. Priority is given to novel practices of Antescofo language and/or score follower, and for already produced pieces.

Pre-Program

Wednesday November 25th 2015, 2pm, Ircam’s Studio 5

14:30 – 14:50            Julia Blondeau

On the making of “Tesla ou l’effet d’Ă©trangetĂ©

14:50 – 15:10            Christian Philippe Pfeiffer

Feedback Loops – Considerations for a special Antescofo Use-case

15:10 – 15:25            Javier Munoz

La nuit cyclique au jardin de Ts’ui Pên est une pièce écrite pour saxophones et électronique en temps réel. Le sujet de cette pièce est tiré du conte de Jorge Luis Borges, intitulé Le jardin aux sentiers qui bifurquent.
Sujet constant dans les créations de Borges, il propose plusieurs notions du temps, et notamment sa négation. Cette idée est présente dans Le jardin aux sentiers qui bifurquent, dans lequel Ts’ui Pên, gouverneur de sa province natale, abandonne ses devoirs pour construire un jardin infini duquel personne ne pourrait sortir.
Ce jardin détruirait la ligne du temps continu car les évènements du passé et du futur se retrouveraient infiniment dans le présent.
A l’intérieur de ce labyrinthe, le temps ne répond plus à un ordre chronologique :
il peut être continu, discontinu, bifurquer ou se casser jusqu’à l’éternité.
Plusieurs éléments notables sont présents dans la pièce La nuit cyclique au jardin de Ts’ui Pên. Parmi ceux-ci, nous retrouvons le thème central, à savoir le Temps. A cet effet, les tempos mesurés et non mesurés sont déterminants dans cette composition. D’autre part, l’utilisation de plusieurs saxophones est un élément fondamental de ce travail. Ces quatre instruments sont interprétés par le même musicien dans différents passages du morceau et font appel aux sons du passé et du futur dans le présent. Tous ces aspects sont renforcés par l’électronique en temps réel, les séquences de Markov et le suivi de partition, ce qui fait toute la spécificité de cette composition.
Bien que d’autres pièces pour saxophone et suivi de partition ont été composées avant La nuit cyclique, cette dernière présente une nouveauté : il s’agit de l’élasticité du temps de la bande son. Autrement dit, le jeu de l’interprète permet à la fois de déclencher les sons du passé et du futur et d’avoir un contrôle sur leurs vitesses.
Cette pièce a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e lors du concert “Jeunes talents – compositeurs” du festival Musica 2015 Ă  Strasbourg par AndrĂ©s Castellani aux saxophones et Javier Muñoz Bravo dans l’informatique musicale.
https://soundcloud.com/javier-mu-oz-bravo/la-nuit-cyclique-au-jardin-de-tsui-pen-javier-munoz-bravo-for-saxophones-live-electronics

15:25-15:45              José-Miguel Fernandez

The Making of “Dispersion de Trajectoires”

15:45-16:00             Thomas Goepfer / Yan Marezs

Rhythmic Machines (To be Confirmed)