EventView more

Séminaire recherche et création : Interrelations, articulations et poétique de l’espace instrumentale, acoustique et électroacoustique

May 22, 2017 - May 22, 2017

12:00 - 13:00

Ircam

Website

Séminaire recherche et création

Interrelations, articulations et poétique de l’espace instrumentale, acoustique et électroacoustique

Marco Antonio Suárez Cifuentes

Séminaire en français. Accès libre.

 

Monologue-vierge_2

Résumé

L’interaction de l’espace acoustique, instrumental et électroacoustique ainsi que la conception des dispositifs scéniques de type architectural sont devenus au fil de temps les territoires pour la construction, la réflexion et le développement de mon propre cheminement de recherche artistique. J’ai toujours exploré dans mes
créations des outils pour construire des œuvres à dimensions multiples, insaisissables d’un seul point de vue ou d’écoute ; des spectacles qui confèrent au public un rôle participatif dans la construction de la perception sonore ; des créations ou le corps du musicien est un sujet actif de l’élaboration du geste instrumental.
Marco Antonio Suárez Cifuentes aborde une musique qui se construit dans l’intimité de chaque spectateur grâce à sa mémoire. Dans le cadre du doctorat en arts par la pratique SACRe, il a approfondi et formalisé cette approche en réalisant au total sept projets artistiques, dont cinq réunis dans le cycle « Manglar ». Ces œuvres proposent une approche chorégraphique et architecturale de la pensée de l’espace musical, en travaillant à la fois sur les gestes instrumentaux et la sonorisation instrumentale. Plus précisément sa thèse a impliqué des recherches sur la conceptualisation de notions d’espaces acoustique, instrumental et électroacoustique, implémentées dans des
réalisations artistiques. De plus, son travail a nécessité l’utilisation et l’intégration d’outils technologiques, dont certains ont été élaborés lors de son doctorat. Son travail permet d’expérimenter des relations renouvelées entre musiciens, public et compositeur. Trouver une approche transversale à la forme de concert est également
l’une des questions essentielles traversant ses projets de composition aujourd’hui.

Biographie

Marco Antonio Suárez Cifuentes est un compositeur Colombien. Il étudie la composition musicale à l’Université Javeriana de Bogotá avec Guillermo Gaviria, Harold Vasquez, Alba Fernanda Triana et Michael Gatonska, puis au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris où il a obtenu en 2006 le Diplôme de Formation Supérieure en Composition, après avoir suivi les classes d‘Emmanuel Nunes, de Luis Naón et d’Alain Louvier.
Entre temps, il participe à la session 2005 du programme Voix Nouvelles de la Fondation Royaumont. Puis, de 2006 à 2009, il suit le cursus de Composition et d’informatique musicale de l’IRCAM.
Depuis 2003, il à été sélectionné pour plusieurs résidences artistiques (GMEM, CMM du CENART à Mexico, Studio Musiques Inventives d’Annecy, Muse en Circuit, équipe Grame de Lyon, studio Art ZOYD), il collabore en tant que compositeur avec la chorégraphe Myriam Gourfink pour l’édition 2008-2009 du programme Transforme (Fondation Royaumont), et travaille en tant compositeur en recherche à l’IRCAM au sein de l’équipe IMTR (2010).
Il enseigne la composition depuis 2008 (Conservatoires à rayonnement départemental de Romainville (2008 – 2012) et de Laval (2011 – 2016), et conseille entre 2012 et 2015  des étudiants en électroacoustique comme moniteur au CNSMDP. Il est invité régulièrement comme professeur de composition à l’Université Javeriana de Bogotà.
Son travail est soutenu par la Fondation Carolina Oramas, le Ministère de la Culture de la Colombie, les Fondations Mazda, Meyer et Tarrazi. Il a bénéficié de commandes du Ministère de la Culture et de la Communication, de l’IRCAM, des Voix Nouvelles et de la SACEM.
Ses œuvres sont créées en Amérique du Sud et Europe par des ensembles comme l’Ensemble Intercontemporain, Le Balcon, Multilatérale, Vortex, Contemporanea, Contrechamps, Onyx, l’Itinéraire, l’Instant Donné et Decibelio. Son opéra de chambre L’enfer musical , d’après des textes d’Alejandra Pizarnik, a été créé en juillet 2012 aux Voûtes, à Paris, dans le cadre du festival Paris Quartier d’été. En 2014 il crée en collaboration avec Alain Billard “Libellule” première oeuvre pour clarinette basse hybride, ensemble sonorisé et dispositif électroacoustique. Il créée en 2016 Monologue pour une araignée mécanique en collaboration avec Nieto et Nicolas Crosse.
Il crée en 2016 Moi, comme une autre, spectacle en collaboration avec Lucie Antunes pour percussion, architecture instrumentale hybride et dispositif vidéo, commande de l’état du Ministère de la Culture et de la Communication. En Décembre 2016 il finalise le cycle Manglar avec la création de Hétérochronies, concerto pour deux voix sonorisées, accordéon XAMP et grande Orchestre.
Au sein du doctorat SACRe-PSL, Marco Suarez-Cifuentes a mèné une recherche intitulée “Intéractions, articulations et poétique de l’espace instrumental, acoustique et électro-acoustique”, avec pour directeur Frédéric Bevilacqua (IRCAM–Centre Pompidou) et l’équipe ISMM de l’Ircam, encadrants Stefano Gervasoni et Luis Naón (CNSMDP). Il viens d’obtenir le grade le grade de Docteur en Art et création, mention composition musicale, SACRe (ENS-ED 540 – PSL) / Conservatoire de Paris.
Actuellement il prépare la création d’un cycle d’oeuvres autour de l’Apocalypse de Saint-Jean en collaboration avec Nieto. Il compose une nouvelle pièce pour violoncelle hybride en collaboration avec Jeanne Maisonhaute et une oeuvre pour le duo d’accordéons XAMP.