EventView more

Ircam Talk : La fabrique des monstres

Apr 09, 2018 - Apr 09, 2018

6pm - 6:55pm

Ircam

Ircam Talk 

La Fabrique des monstres

Daniele Ghisi

REGARDEZ LE TALK ICI < 

2_(c)mathilda-olmi-ds0843-0x520

©Mathilde Olme

 

Ce séminaire présentera le travail que le compositeur Daniele Ghisi a effectué avec Robin Meier pour le projet théâtral “La fabrique des monstres” (de Jean-François Peyret), et notamment les recherches qui ont conduit à utiliser des modèles d’apprentissage profond (recurrent neural networks) pour la génération d’échantillons audio à partir de bases de donnés. Le compositeur présentera les points de départ musicaux, les hypothèses de travail, les récherches et les résultats audio de ce processus.

Que serait Frankenstein aujourd’hui ? Quand Marie Shelley écrivit il y a deux cent ans son Prométhée moderne, le climat était bouleversé par l’éruption d’un volcan. Avec quelques amis sur le bord du lac Léman, elle jouait à se raconter des histoires pour se faire peur.

Dans La Fabrique des monstres, Jean-François Peyret met en scène des acteurs enfermés dans un théâtre pour cause de dérèglement climatique  – deux comédiens habitués du théâtre et du cinéma, Jeanne Balibar et Jacques Bonnaffé, deux jeunes artistes, Joël Maillard et Victor Lenoble, accompagnés d’une machinerie musicale élaborée par Daniele Ghisi, à partir d’un algorithme peut-être incontrôlable.

Le spectacle sera présenté à la MC93 du 8 au 13 juin 2018 dans le cadre de ManiFeste 2018. Plus d’informations ici


Lundi 9 avril

Ircam- Salle Stravinsky 18:00 -18:55

Conférence en français

Accès libre

Plus d’informations : admin-forum(at)ircam.fr


Bio

Daniele Ghisi étudie les mathématiques à l’Université de Milano-Bicocca jusqu’en 2007. Parallèlement, il débute des études de composition en 1997 au conservatoire Gaetano Donizetti de Bergame avec Alberto Colla puis Stefano Gervasoni. Il obtient en 2007 le prix de composition à l’unanimité cum laude.

Par ailleurs, il suit depuis 2004 plusieurs séminaires de composition avec Pierluigi Billone, Alessandro Solbiati, Azio Corghi et Helmut Lachenmann. Il participe également à l’Académie internationale de l’Ensemble Modern (IEMA) avec George Benjamin à Francfort en 2005, à la session de composition Voix Nouvelles de Royaumont avec Brian Ferneyhough, Michael Jarrellet François Paris en 2006. Il revient à Royaumont en 2008-2009 pour la session Transforme.

En 2008-2009, il suit le Cursus I de composition et informatique musicale de l’Ircam. En 2009-2010, il est compositeur en résidence à l’Akademie der Künste de Berlin. En 2010-2011, il participe au Cursus II de l’Ircam. En 2011-2012, il est en résidence à la Casa de Velàzquez de Madrid. L’année suivante, il revient à l’Ircam en tant que compositeur en recherche. En 2013-2014, il est assistant chercheur à la Haute Ecole de Musique de Genève.

Il reçoit des commandes du Divertimento Ensemble pour Le carte di Pólya (2007), De Selby Compendium (2010) et Itaca (2012), de Royaumont pour Alba (2006), du festival Archipel pour Verso Snàm-dà-én (2008), du Ministère de la culture français pour iCi (2010) et Nostre(2014), de Radio France pour Come un lasciapassare (2015) et de l’Ircam (co-commande avec le Divertimento Ensemble) pour An Experiment With Time (reloaded) (2015). Son premier opéra, La notte poco prima della foresta est créé en septembre 2009, dans le cadre du festival MiTo à Milan. Sa pièce du Cursus II de composition et d’informatique musicale de l’Ircam, abroad, est créée en 2011 par l’ensemble Musikfabrik sous la direction d’Enno Poppe. En 2015, il collabore avec le metteur en scène Daniel Janneteau lors d’une installation-performance intitulée Mon corps parle tout seul réalisée dans le cadre de l’atelier In vivo Théâtre de l’académie Manisfeste-2015 de l’Ircam.

Avec Andrea Agostini, il crée le projet « bach: automated composer’s helper », une plate-forme numérique pour la composition assistée par ordinateur, qui lui vaut en 2012 le prix AFIM du Jeune Chercheur et le Prix Piccialli.

Daniele Ghisi est lauréat de plusieurs prix : les prix Valentino Bucchi et Oreste Sindici en 2002, le Rotary en 2004, cle J.S. Mayr, le prix des Recontres internationales Franco Donatoni en 2008, Edouardo Ocon en 2010, le prix de la Fondation Coupleux-Lassalle pour Nostre en 2013. Sa pièce Danse Macabre a été récompensée par le prix de la Meilleure Installation Vidéo au Festival Multivision de Saint-Pétersbourg et le prix Call4roBot au roBot Festival de Bologne.

En 2016, le label Stradivarius lui consacre un disque monographique, Geografie, rassemblant plusieurs de ses œuvres interprétées par l’ensemble Divertimento et la soprano Laura Catrani.

Les partitions de Daniele Ghisi sont éditées chez Ricordi.

 

Photo: Daniele Ghisi _ Photo credit: Bernard Clerc-Renaud/Musica Nova with authorization of the fondation Royaumont.