ProduitView more

Najo Max Interface 2

Pour la performance live et le design sonore en studio.

Najo Max Interface (NMI) propose un accès simplifié à de nombreux traitements développés à l’Ircam sans qu’il soit nécessaire de maîtriser Max. Son interface graphique particulièrement intuitive permet l’assemblage de modules audio et facilite leur contrôle par des appareils externes (MIDI, OSC, joystick…, ).

Fonctions principales

L’interface de NMI v2 permet à l’utilisateur d’assembler très simplement des processus de synthèse, de lecture d’échantillons et de traitement afin de produire toutes sortes de sons. L’interface a été repensée de façon à offrir plus de modularité et d’interactions entre les modules. NMI permet de créer une table de mixage modulaire pour équilibrer et spatialiser les différentes sources sonores issues des modules. NMI favorise également le contrôle et la mémorisation de l’ensemble des paramètres du patch par des presets ou par des messages Max.

NMI v2 comprend déjà plus de 60 modules parmi lesquels :

  • Synthèse : oscillateurs simples ou multiples, enveloppes linéaires et exponentielles, synthèse additive avec morphing entre configurations, intégration des VST Instruments, synthèse par modulation de phase…
  • Lecture d’échantillons : sampleur avec crossfadeloop (anciennement Najo Sampleur), lecteur de boucles synchronisé au tempo, synthèse granulaire avec l’objet sogs~, lecture d’échantillons avec supervp.scrub~…
  • Traitements :  filtre multi modes, filtre moog, delay, harmoniseur avec réinjection. Frequency shifter avec réinjection, modulation en anneaux, intégration de plugins VST, synthèse croisée généralisée à la manière d’AudioSculpt, Spectral delay, transposition avec supervp.trans~…
  • Contrôle : par MIDI, OSC, Joysticks, enveloppes, steps sequencers, suiveur d’enveloppe, pitch tracker…
  • Spatialisation : sur un système de 2 à 8 haut-parleurs par simple panpot d’intensité ou avec le Spat.